Envie de participer ?

Le mercredi 7 décembre 2022 à 17h00, Monsieur Jean-Sébastien LAMONTAGNE Préfet de la Dordogne a présidé cette remise de médailles à la satisfaction de tous les récipiendaires.

Cérémonie officielle de remise de médailles ministérielles

Après deux années d'absence en raison de la crise sanitaire, cette cérémonie officielle s'est déroulée dans le Grand salon Claude Erignac.

Emus et ravis d'être présents dans un cadre aussi prestigieux, les récipiendaires ont reçu leur médaille devant une assistance tout à fait conquise à la cause du bénévolat et des bénévoles.

En ouverture, le président MONTAGUT a tenu à affirmer fermement le rôle primordial du bénévole et l'importance absolue de la reconnaissance du bénévolat dans notre société.

Il a tenu également à renouveler tous ses remerciements pour l'accueil bienveillant de Monsieur le préfet en soulignant que cette journée était le point d'orgue de l'action annuelle du comité départemental.

Un  superbe buffet offert par Monsieur le Préfet a  terminé de belle manière cette belle manifestation.


Discours de M. Jean-Sébastien LAMONTAGNE

Mesdames et Messieurs les élus,

Monsieur le Président du comité départemental des médaillés,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Mesdames et Messieurs les récipiendaires,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais d’abord vous dire tout le plaisir qui est le mien de vous accueillir à la préfecture de la Dordogne, pour la cérémonie de remise des médailles de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif.

Je souhaite que cette cérémonie soit l’occasion de saluer et d’honorer votre engagement, votre énergie et votre dévouement pour faire vivre tant d’activités si précieuses pour l’animation de la vie sociale dans notre département.

La médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif vient reconnaître et récompenser de longues années de dévouement bénévole.

LA VIE ASSOCIATIVE EN DORDOGNE

Pour la Dordogne, ce sont 2 lettres de félicitations, 36 médailles de bronze,  3 médailles d’argent et 2 médailles d’or qui vont être décernées aujourd’hui, pour récompenser les bénévoles les plus exemplaires, ceux qui ont œuvré d’une manière particulièrement honorable au service de l’intérêt général.

Je voudrais ainsi insister ce soir sur le rôle essentiel des bénévoles, cœur et moteur de la vie associative et sur la citoyenneté d’engagement qu’ils incarnent.

Aujourd’hui en Dordogne, le nombre de bénévoles est estimé entre 85 000 et 90 000, pour près de 9 000 associations. Le département possède une vie associative dynamique. Au cours de la période récente, il s’est créé dans le département environ 500 nouvelles associations, soit en moyenne, chaque année, 11,2 associations nouvelles pour 10 000 habitants (la moyenne nationale est de 10), œuvrant dans de multiples domaines. Dans le secteur sportif, assez bien identifié, on compte 1 275 clubs appartenant à des fédérations agréées.

Sur les trois dernières années, les effectifs associatifs ont été particulièrement stables en Dordogne, même si ce constat cache toutefois une diversité de situations selon les activités associatives dont certaines, comme la culture et le sport, ont particulièrement souffert de la période de crise sanitaire.

En mettant vos compétences, vos talents, votre enthousiasme au service de la jeunesse, du sport et de l’engagement associatif, vous œuvrez tous, bénévoles et dirigeants associatifs, pour le bien public et pour l’intérêt général. Vos actions, votre implication, votre investissement, Mesdames, Messieurs, constituent une richesse pour le territoire, et jouent un rôle fondamental pour la cohésion sociale, qu’il importe de soutenir et de reconnaître. Et c’est ce que nous faisons ici aujourd’hui.

L’ÉTAT AU CÔTÉ DE L’ENGAGEMENT ASSOCIATIF

L’État met en œuvre régulièrement des dispositifs qui témoignent de l’ambition de consolider le développement du monde associatif, de valoriser les bénévoles et, plus largement, d’accompagner l’engagement citoyen.

Le SDJES de Dordogne met en œuvre ces dispositifs et cet accompagnement au quotidien.

J’aimerais insister particulièrement ce soir sur deux d’entre eux.

A Le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA)

Le premier volet du FDVA, destiné à soutenir la formation des bénévoles, a permis en 2022 de financer en Dordogne 30 actions de formation présentées par 12 associations pour une somme de 22 500 €, au profit de près de 500 bénévoles.

Le deuxième volet du FDVA, mis en place en 2018, est axé sur le soutien au fonctionnement et aux actions innovantes des associations. Ce FDVA a, cette année, financé près de 80 projets en Dordogne pour un montant de plus de 285 000 euros.

La diversité des dossiers financés, se trouvant tant dans la pluralité des domaines portés par les associations (culture, sport, environnement et patrimoine, éducation, santé etc.) qu’au niveau de la localisation géographique diverse de ces associations sur le territoire de la Dordogne, témoigne et illustre la richesse du monde associatif sur l’ensemble des territoires de notre  département. Cette richesse est possible uniquement grâce au dévouement des bénévoles.

Pour l’année 2023, l’appel à projet permettant aux associations de déposer une demande de subvention au titre du FDVA sera accessible dès le début du mois de février.

A Le label « Guid’asso » 

Un renforcement et un soutien à la structuration du tissu associatif, notamment par l'accompagnement des associations et le dispositif « Guid'Asso », est en déploiement en Dordogne, via le SDJES.

L’objectif, à terme, est de mailler le département par des acteurs labellisés Guid’asso, afin que chaque bénévole puisse, sur son territoire, trouver près de chez lui une personne ressource compétente pour répondre à ses questions. Au-delà de garantir un accès gratuit et de proximité, il s’agit de renforcer la lisibilité du réseau des acteurs de l’accompagnement et de valoriser leurs complémentarités selon trois niveaux de compétences (orientation, information et accompagnement généraliste ou spécialiste). Ces différents niveaux de compétences permettent à chaque bénévole d’être guidé dans une logique de parcours de compétences, et de soutenir son engagement.

A Soutien aux associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (JEP)

Le SDJES soutient les têtes de réseau associatives à vocation départementale agréées JEP (Ligue de l'enseignement, Les Francas, Sem & vol, la fédération départementale des centres sociaux) mais aussi de nombreuses associations locales (centres sociaux, établissements de vie sociale, associations de médiation culturelle, associations de loisirs éducatifs et/ou d’animation locale de proximité, etc.). Toutes bénéficient d'un agrément pour leurs actions en direction de la jeunesse et de l'éducation populaire.

Au niveau départemental, ce sont près de 100 associations qui sont reconnues par l’État.

Certaines d'entre elles (au nombre de 22) sont conventionnées pour une durée de 3 ans et perçoivent une subvention par l'intermédiaire du FONJEP (Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire), permettant le recrutement d'un emploi salarié qualifié pour aider à la mise en œuvre et à la structuration de leur projet associatif. Les subventions versées dans ce cadre représentent une somme d'un montant de 158 000€ par année.

A Soutien aux associations sportives : le dispositif Pass’sport

Le Pass’Sport est une allocation de rentrée sportive de 50 euros par enfant/jeune adulte, pour financer tout ou partie de son inscription dans une association sportive volontaire. Cette aide est personnelle, et ne peut servir qu’une seule fois. Elle concerne les jeunes de 6 à 17 ans, bénéficiaires de l’ARS ou de 6 à 19 ans bénéficiaires de l’AEEH, ou de 16 à 30 ans bénéficiaires de l'AAH, ainsi que les étudiants âgés jusqu’à vingt-huit ans révolus, qui justifient être bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux.

En Dordogne, le Pass’ sport est géré par le Comité Départemental Olympique et Sportif - CDOS de Dordogne. Pour la saison 2021/2022, 6 332 Pass’sport ont été délivrés pour un montant total de 316 600 €, en trois vagues successives, 2 en décembre 2021 et 1 en avril 2022.

Cette aide a concerné un éventail très large d’activités sportives : football, handball, basket ball, escalade, équitation, tennis, boxe, natation, arts martiaux, triathlon, athlétisme, tir à l’arc, cyclotourisme, VTT, golf, gymnastique, plongée…, et quelques activités culturelles : flamenco et danse.

A La coupe du monde de rugby en 2023

La France accueillera en 2023 la coupe du monde de Rugby du 8 septembre au 28 octobre, dans neufs stades.

Avec ses nombreux clubs (dont 5 dans le Top 14) et ses 60 000 membres licenciés, la Nouvelle-Aquitaine est une destination de rugby par excellence. Bordeaux accueillera 5 matches lors de la Coupe du Monde de Rugby 2023, et 3 camps de base seront situés dans la région (2 en Gironde, 1 sur l’Ile de Ré).

Alors que la Coupe du monde de rugby 2023 approche, l'opération "En 2023, la Terre devient ovale : plaque le carbone" propose aux élèves périgourdins de découvrir ce sport sous l'angle du développement durable.

L’USEP 24 et l’École des Sciences de Bergerac proposent de découvrir ce jeu et cet événement mondial dans une perspective de développement durable, grâce à deux axes de travail, avec les classes de cycle 2 et 3 :

  • mise en place de cycles balle ovale et participation à des rencontres de proximité puis départementales ;
  • étude des changements climatiques et de l’impact de nos modes de vie sur les émissions de gaz à effet de serre : combien faudrait-il planter d’arbres pour que l’organisation de cette coupe du monde soit neutre en carbone ?

Le mardi 18 octobre 2022, 22 classes ont participé au lancement du projet à Mussidan : 489 élèves, de la grande section au CM2, répartis dans 71 équipes, se sont opposés dans des matches de toucher et des ateliers éducatifs et ludiques.

A La Dordogne, « Terre de jeux 2024 »

Vous le savez, la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024.

Dès la phase de candidature, Paris 2024 l’a annoncé : ces Jeux seront ceux de la France entière. Avec le label « Terre de Jeux 2024 », nous faisons de cette promesse une réalité. Ce dispositif, unique dans l’histoire des Jeux, valorise les collectivités territoriales qui œuvrent pour une pratique du sport plus développée et inclusive, de la commune à la région, en passant par les différents acteurs du mouvement sportif. Paris 2024 implique l’ensemble des territoires, et va même plus loin en incluant les structures du mouvement sportif et les communautés françaises de l’étranger au cœur de cette démarche.

En Dordogne, 53 sites sont déjà labellisés Terres de Jeux 2024, dont le Département.

Cette forte implication de l’ensemble du département dans la préparation et la valorisation des JO 2024 est à saluer.

REMERCIEMENTS ET CONCLUSION

Je tiens pour finir à vous remercier à nouveau pour ce que vous avez réalisé et ce que vous continuerez à réaliser, et à nouveau insister sur la grandeur et sur l’utilité de l’engagement associatif. En effet, malgré les difficultés que vous pouvez rencontrer, malgré les doutes et les craintes qui peuvent être les vôtres, je suis convaincu que votre action se poursuivra et surtout, qu'elle continuera d'inspirer ou d’impulser d’autres engagements.

Sachez que l’État continuera de vous accompagner dans vos actions car votre implication constitue un levier indispensable de cohésion sociale et une incarnation concrète de l’idéal de citoyenneté.

Je tiens à remercier enfin les membres de la commission départementale des médaillés de Dordogne qui apportent leurs compétences et leurs conseils avisés dans l’examen des candidatures.

Je vous remercie, et vous adresse encore mes plus sincères félicitations.

*Source : L’essentiel de la vie associative en Dordogne – Décembre 2021, Ministère de l’éducation nationale, de la Jeunesse et des sports.

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.